Vitres teintées : que dit le décret du 13 avril 2016 ?

122 lectures Pas de commentaire

Bon nombre d’automobilistes apprécient les vitres teintées de leur véhicule pour se protéger du soleil, de la chaleur, des bris de verre en cas d’accident et pour la discrétion qu’elles apportent. Ceux-ci vont néanmoins devoir se conformer au décret du 13 avril 2016 qui entend encadrer cette pratique. Il s’agit pour les pouvoirs publics d’interdire les modèles trop opaques qui peuvent permettre de dissimuler des infractions. Point sur ces nouvelles dispositions du code de la route.

Films teintés opaques : résoudre un problème de sécurité

Jusqu’à présent vous pouviez disposer d’un vitrage sur-teinté, dans la masse ou par film solaire, dès lors qu’il offrait depuis l’intérieur du véhicule une transparence adaptée à la conduite. Cette règle s’appliquait aussi bien pour les vitres avant que pour celles situées à l’arrière. Néanmoins, passé un certain niveau d’opacité depuis l’extérieur, les vitres teintées empêchent tout contrôle visuel de la part des forces de l’ordre. Qu’ils s’agissent d’infractions courantes mais dangereuses sur la route : téléphone au volant ou non port de la ceinture sécurité, ou des contrôles visuels indispensables à la sécurité nationale. Cette situation posait un vrai problème que les pouvoirs publics ont décidé de résoudre par un décret.

Un décret qui concerne les vitres latérales avant

L’article 27 du décret n° 2016-448 du 13 avril 2016 vise à interdire la sur-teinte excessive des vitres latérales (portières) de l’avant des véhicules dès lors que leur taux de transparence est supérieur à 30 %. Cette disposition ne s’applique pas aux parebrises ni aux vitres situées à l’arrière, étant donné qu’elles sont déjà interdites. Seul les véhicules spéciaux, ambulances ou véhicules blindés affectés à la protection de personnalités, pourront éventuellement bénéficier d’une dérogation. Il s’agit d’assurer la sécurité des policiers et des gendarmes sur les barrages routiers en leur permettant de mieux distinguer les gestes et l’attitude du conducteur.

Un expert en vitres teintées vous conseille

Les forces de l’ordre commenceront à verbaliser les automobilistes circulant à bord d’un véhicule doté de vitres teintées excessives à compter du 1er janvier 2017. Toute infraction constatée donnera lieu à une contravention de 4ème classe de 135 euros ainsi qu’à un retrait de 3 points sur le permis. Une sanction applicable au conducteur et non au propriétaire du véhicule. Si vous êtes concerné, il vous reste donc quelques mois pour faire appel à un expert en vitres teintées pour mettre votre véhicule en conformité.

Sachez que les technologies développées en matière de films teintés pour fenêtre de bâtiment pour la protection UV ou infrarouge sont parfaitement adaptables à l’automobile. Elles offrent toute une gamme de solutions et une grande variété de teintes compatibles avec les nouvelles normes. Votre expert pourra vous conseiller pour la pose d’un film solaire efficace et réglementaire. Prenez les devant, vous ferez l’économie d’une forte amende et de points sur votre permis !

Dans : Automobile

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée